Images Aléatoires

Dimanche 5 avril 7 05 /04 /Avr 17:51

La retraite moyenne en France

 

Il est important pour tout responsable syndical ou d’association de savoir rechercher des informations sur l’Internet. Connaître le montant moyen des retraites versées en France est possible avec peu d’efforts. Or lors du dernier Coderpa un de ses membres a affiché un chiffre qui serait de l’ordre de 1600 euros par mois. Cette opinion forte a été réitérée et m’a troublé.

Nous avions des chiffres beaucoup plus faibles et il fallait d’urgence contrôler leur exactitude. Ce sera aussi la manière de décrire une méthode d’investigation loin des affirmations dignes du café du commerce assénées avec assurance par des bonimenteurs.

Nos adhérents posent de plus en plus de questions sur les modifications entraînées par les réformes Balladur et Fillon qui n’ont pas encore  totalement produit leurs effets néfastes. Les allongements des durées de carrière et la mise en place des malus se réalisent progressivement en fonction de la date de naissance des retraités. La récente modification de l’allongement des carrières dites longues n’est pas non plus passée inaperçue. Enfin, les promesses électorales donnent souvent de vains espoirs d’amélioration des retraites, alors que les conditions d’application des réformes réduisent  singulièrement les effets d’annonce.

 
5 fruits ou légumes par jour à quel prix ?


La moyenne des retraites est de 1212 euros par mois

 

L’étude de la DREES en date de décembre 2008 donne affiche un chiffre de 1212 euros, pour le montant moyen des retraites en France. Si les hommes bénéficient de retraites pour un montant de 1598 euros, les femmes sont à la traîne, avec une retraite de 990 euros. Avec 728 euros de droits directs, les femmes doivent compter sur 226 euros de droits dérivés, issus de réversions. Comme les hommes ne perçoivent pas de droits dérivés on voit l’énorme distance qui sépare les retraites masculines des retraites féminines ! C’est un rapport supérieur à 1 à 2 qui sépare ces deux univers si différents. A consulter le tableau 3 de la 4ème page de la revue de la DREES qui rassemble ces données. Donc la retraite mensuelle de 1600 euros ne concerne que les hommes.

 

Ce qui m’avait fait réagir après l’affirmation péremptoire d’un participant du Coderpa, c’est que j’avais travaillé sur un autre dossier qui était celui des médecins, dont les retraites sont en voie de lente dégradation dans le temps. Si un médecin perçoit une retraite de 2512 euros, son conjoint qui l’assiste très souvent, n’a que de 1127 euros de retraite, ce qui diminue leur moyenne à 1800 euros. S’agissant de personnes bien placées dans l’échelle des retraites elles tirent cependant la moyenne vers le haut. En dix ans les retraites des médecins ont perdu plus de 10%. Leurs projections à 15 ans varient entre  moins 10 et moins 25%.

 

Dans ces deux exemples, on voit le peu de cas accordé aux maternités qui réduisent la durée des carrières féminines. Or ces maternités assurent le meilleur renouvellement démographique en France et allègent de fait les éventuels déséquilibres futurs des régimes de retraite. Les femmes sont bien mal récompensées pour ce beau résultat de 2,08 pour l’année 2008 !

 
L'abondance du choix


Autres approches

 

Il ne faut pas confondre retraites et revenu. Le revenu global des français peut être amélioré par des revenus de loyers ou du capital (actions, obligations et assurances). En dehors de l’examen du seul revenu, la statistique permet d’examiner les caractéristiques de la dépense. C’est encore une autre façon de rechercher la vérité. Les propriétaires de logements n’ont pas à payer de loyer, ce qui améliore leur pouvoir d’achat. L’INSEE vient de procéder à une étude sur le reste à vivre après le prélèvement des loyers et charges dans la zone de PACA. Il en ressort que le reste à vivre est le plus faible de France dans les Alpes Maritimes pour la population qui a le plus faible revenu.

 

Mais si l’on examine le dossier du revenu, la dispersion s’accroît, dans l’éventail des ressources. Il faut tenir compte des impôts et de la redistribution sociale. Toutefois, l’examen des écarts de revenus est encore plus grand, ce qui conduit à regarder la répartition des revenus en déciles. Le dernier décile a alors un revenu de 440 euros.

On pourrait penser que la redistribution améliore l’écart entre les déciles. Il n’en est rien puisque la progressivité de l’impôt a été réduite au fil des années. En conséquence ceux qui gagnent le plus aident moins les plus défavorisés, d’où une accentuation de la dispersion des revenus démontrée par l’INSEE.

 

Des retraites au ban de l’Europe

La retraite moyenne représente en France 48% du salaire moyen contre 57,5%, dans les autres pays de l’OCDE. Le classement de la France est 18ème sur 30 pays alors que la France se targue d’être au 5ème rang mondial au plan économique.

 

Dans une enquête statistique il faut tenir compte de nombreux paramètres dont celui des revenus du patrimoine et de la possession ou non d’un logement. C’est ce que l’Intersyndicale des Alpes Maritimes s’attache à démontrer en se basant sur deux études récentes de l’INSEE.

http://mullercoderpa06.over-blog.com/article-28698806.html

 

Pour conclure et rester au plan des conseils pour les personnes intéressées, l’INSEE offre des maquettes d’interprétation de ses chiffres, si vous souhaitez suivre le lien suivant :

http://www.statapprendre.education.fr/insee/par/revenu/retraites2.htm

 




Vous y trouverez le montant des retraites versées aux hommes et aux femmes. Vous pourrez en cliquant sur diverses questions voir que la retraite des femmes représente 45% de celle des hommes lorsque leur carrière est incomplète. Elle représente 64% de la retraite des hommes lorsque leur carrière est complète. Ce résultat affiche un score déplorable qui cumule non seulement le temps consacré  aux enfants, mais qui cumule un énorme écart en matière de niveaux de classifications dans les conventions collectives.

 

C’est cet écart qui place notre pays plus près de la Turquie, de la Roumanie et de la Slovaquie. En revanche les pays scandinaves qui ont fait leur révolution des sexes sont placés beaucoup plus haut dans le classement.

 

Les retraites des femmes sont donc l’élément qui déclasse notre pays dans les comparaisons internationales. Or les femmes vivent plus longtemps que les hommes. En représentant 53% de la population totale, elles portent donc en elles et bien malgré elles, un statut d’infériorité qui dure très longtemps. L’extension du nombre des familles monoparentales exacerbe ce phénomène. Il est beaucoup plus difficile de vivre seul qu’à deux. La réforme Fillon va aggraver plus encore le sort des femmes par la création d’un malus égal à 3% pour chaque année incomplète.

 

La bataille pour la revalorisation des pensions de réversion exprime une volonté de rattraper les multiples injustices dues à l’écoulement du temps. Malheureusement si des améliorations étaient votées elles n’auront d’effet que sur les retraites à liquider et non sur les retraites déjà liquidées.

 

Guy Muller


Par FO com POSTE section Aples-Maritimes - Publié dans : Nos DOSSIERS
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Retour à l'accueil

Nouveau site Références

Notre site Références peut être joint en suivant le lien :
link

Calendrier

Juillet 2014
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      
<< < > >>

Pour être informé...

inscrivez vous à la newsletter. C'est le seul moyen de motiver les auteurs d'articles. 
Vous êtes informés à la minute même de la publication d'un nouvel article.
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés